PROJET BAMAKO

La première mission de CLSF

Entre 2008 et 2010, Concepteurs lumière sans frontières a mené sa première mission. Cette mission a été déclenchée à la demande d’Énergie du Mali (EDM), opérateur électricien du pays. Elle a consisté à établir un programme de formation et de conseil pour les ingénieurs et techniciens de l’opérateur et des villes de Bamako et Tombouctou. Une convention a été signée en mai 2008 entre EDM et Concepteurs lumière sans frontière.

La mission s’est déroulée à Bamako et Paris en alternance dans le cadre de la conception d’un plan lumière et d’illuminations prévus pour le 50e anniversaire de l’indépendance du Mali. Dépourvus de documentation, d’information et de « culture » éclairage, les responsables de ces opérations ont par ailleurs peu de moyens financiers. L’objectif était d’opérer bénévolement un transfert de compétences à travers un programme adapté aux spécificités maliennes (culture, moyens financiers et humains).

L’aide comprenait 3 volets : formation technique, aide à la planification et à la conception lumière, accompagnement de la mise en œuvre jusqu’à la réception des installations.

L’allumage des sites sur lesquels Concepteurs lumière sans frontières s’est engagée à intervenir a eu lieu comme prévu le 22 septembre 2010 pour le 50e anniversaire de l’Indépendance.

Les enseignements

L’objectif de formation d’une équipe autonome pérenne n’a été que partiellement atteint. En cours de mission, l’équipe pionnière a été remplacée à l’exception d’une personne, très fortement impliquée par ailleurs.

Malgré tout, l’enthousiasme de cette première équipe et son appropriation du sujet a montré que l’intervention de Concepteurs lumière sans frontières répondait à un réel besoin de connaissances. La découverte de l’intérêt d’une conception lumière même pour de petites réalisations a suscité un véritable désir d’approfondir chez plusieurs participants.
Plusieurs aléas logistiques (dus à la fois aux modes de travail de l’équipe malienne et aux aléas de livraison) ont contraint à ne réaliser qu’une partie des mises en lumière prévues.
Toutefois, la réaction très positive des Bamakois aux illuminations réalisées a récompensé les efforts des techniciens d’EDM, de leur installateur et de l’association.
Cette première expérience sert aujourd’hui de base à la définition des missions actuellement en cours.

Mission à suivre

Les contacts ont été maintenus avec EDM dans la perspective d’une éventuelle poursuite de la mission pour concrétiser les projets non réalisés.

L’équipe

Sara Castagné
Isabelle Corten
Marc Dumas
Philippe Ferreira
Jean-François Glière
Pascal Gougeon
François Magos,
Philippe Mussard
Pierre Martin
Roger Narboni
Virginie Nicolas
Frédérique Parent
Edouard Sacre
Florence Serre
Michel Thimoreau
Virginie Van der Plaetsen

BAMAKO 2008-2010 – LES GRANDES ÉTAPES

2008-tombouctou-energie-du-mali-0965_small
2008-mali-formation-paris_small
voyage_clsf_3_6_small

BAMAKO ET TOMBOUCTOU
MARS 2008

Concepteurs lumière sans frontières se rend à Bamako pour rencontrer ses interlocuteurs, découvrir leurs installations d’éclairage public, débuter les premières sessions de formation de 25 cadres et techniciens d’Énergie du Mali (EDM), du ministère de l’Énergie et de la ville de Bamako.

Des essais sur site sont réalisés à Bamako (sur un square en centre ville) et à Tombouctou (sur la splendide mosquée Djinguereber du XIVe siècle, classée patrimoine mondial de l’Unesco) : c’est un moment de partage intense. La société Thorn Lighting, membre partenaire de l’association, a œuvré pour recommander l’association à ses contacts locaux et fait don d’appareils d’éclairage pour l’occasion.

Participants

Délégation : Roger Narboni, Marc Dumas, Pierre Martin,
25 cadres et ingénieurs d’EDM, du ministère de l’Énergie et de la ville de Bamako.

L’ÉQUIPE MALIENNE À PARIS
JUILLET 2008

Quatre personnes membres d’EDM viennent en France durant une semaine se spécialiser dans les domaines de la conception lumière et de la planification de l’éclairage public.

L’objectif de l’équipe malienne : devenir interlocuteurs de référence de l’association.

L’enjeu pour Concepteurs lumière sans frontières : donner à terme aux Maliens la possibilité de prendre en charge, eux-mêmes la poursuite de la conception, de la rénovation et du développement de leurs éclairages publics et de leurs futures illuminations.

DÉROULÉ

– Formation théorique : installateur, mâts, urbanisme, produits
– Visite d’usine et du laboratoire de mesure chez Thorn Lighting.
– Élaboration collective du plan lumière avec production d’une image infographique de nuit permettant aux équipes maliennes de présenter leur projet aux élus.
– Un groupe de travail d’une douzaine de membres est constitué dans l’association. Première étape, affiner les contenus de formation, définir des pistes innovantes de réflexion et de travail. Une recherche de financement et d’aides matérielles est initiée pour soutenir certains des projets maliens.

21 sites bamakois à valoriser sont identifiés par EDM et Concepteurs lumière sans frontières. Sur les 21 sites, nous en retenons 9 sur lesquels nous interviendrons, les 11 autres seront réalisés par EDM.

Le plan lumière de Bamako est élaboré par les membres de Concepteurs lumière sans frontières en juin 2008 et les 9 sites font l’objet d’une conception lumière collective.

Tour d’Afrique
Monument de l’Indépendance
Monument des Martyrs
Monument Lumumba
Mémorial Modibo Keita
Monument de Bienvenue
Monument de la Paix
Porte de Bamako
Place de la Liberté, Hôtel de Ville, bâtiment des archives

BAMAKO
DÉCEMBRE 2008

Trois personnes de Concepteurs lumière sans frontières se rendent pour 5 jours à Bamako.

Objectifs : poursuite des formations (domaine électrique, modes de représentation), poursuite de l’étude du plan lumière Bamako 2010, validation de la sélection des sites à illuminer et des choix techniques, diagnostic des installations électriques, estimation des coûts.

DÉROULÉ
Formation domaine électrique

Destinée aux responsables des études, des travaux neufs et de l’exploitation.

– formation théorique en salle (l’étude des réseaux, la protection des installations, l’entretien des armoires et des matériels d’éclairage)
– visite d’installations : chaque site fait l’objet d’une analyse détaillée (type et section des câbles, armoires, alimentations…)
– Débriefing :les responsables de l’exploitation expriment leurs interrogations, leurs difficultés liées notamment au manque de moyens, à la méconnaissance des produits, au vandalisme.

Formation « modes de représentation »

Issue d’une demande d’EDM, cette formation concerne 6 personnes d’EDM et de la mairie de Bamako.
– Réalisation en powerpoint d’une représentation d’éclairage nocturne à partir de photos de jour traitées avec le logiciel Photoshop. La représentation s’appuie sur les sites retenus.

Validation des choix de sites

– Repérage des sites assortis de campagnes de photos de jour et de nuit et de relevés en plans détaillés.

Le dialogue s’engage avec certains utilisateurs qui expriment leur vision nocturne des bâtiments. Les photos de nuit servent également de base à la formation sur l’environnement lumineux.

Répartition des tâches

Les projets sont hiérarchisés selon leur importance symbolique et leur taille. EDM et CLSF se répartissent les sites sélectionnés.
– EDM prend en charge les projets simples pour lesquels ses équipes peuvent travailler de manière autonome.
– Concepteurs lumière sans frontières assurant, avec la collaboration d’EDM, le pilotage des 9 projets majeurs qui nécessitent une expérience confirmée de la mise en lumière.

Présentation du projet aux responsables politiques

L’association présente au colonel intendante du palais présidentiel la démarche d’EDM et de CLSF.

PARIS

Formalisation des 9 projets par l’équipe de Concepteurs lumière sans frontières.

BAMAKO
MARS 2009

Trois personnes de concepteurs lumière sans frontières se rendent à Bamako.

Objectif : concrétiser la démarche de conception lumière au travers des projets formalisés par l’association et enrichis des réflexions des partenaires maliens. Passer le relais à Énergie du Mali.

DÉROULÉ

Contenus

– Les étapes de la conception d’un projet sont détaillées et les projets confrontés aux sites. De nombreux échanges ont lieu avec nos partenaires d’EDM et avec les autorités concernées. Les projets sont globalement très bien perçus.
– Tests nocturnes et approche des réalités de terrain (corriger des choix techniques, mesurer l’importance d’un détail de réglage ou l’impact visuel d’un faisceau en visions proche et lointaine).
– Représentation visuelle du projet : comme l’infographie n’est pas forcément le medium adapté pour l’équipe malienne, le crayonné à partir de photo noir et blanc s’avère une solution tout à fait concluante.

Bilan

EDM et Concepteurs lumière sans frontières dressent les grandes lignes des prochaines étapes avec le souci de pérenniser les futures installations.

L’équipe malienne prévoit de venir à Paris en juillet 2009 et l’équipe de Concepteurs lumière sans frontières de retourner à Bamako en octobre 2009, une fois les matériels livrés.

Janvier 2012

Le parc de Martissant : ancienne habitation Mangonès pour le mémorial du 12 janvier

Avec la perspective d’une mise en lumière du mémorial le jour de l’inauguration, la Fokal finance une mission d’un mois pour CLSF (R.Girouard)

PARIS
OCTOBRE 2009

Le calendrier est retardé. L’équipe malienne ne peut pas venir en juillet. Les matériels ne sont pas livrés en octobre.

L’équipe d’EDM vient en France en octobre durant une semaine pour finaliser sa formation et coordonner avec Concepteurs lumière sans frontières les questions techniques, d’installation et d’alimentation électrique encore en suspens pour la mise en lumière des 9 sites retenus à Bamako. Le voyage à Bamako est reporté à 2010

BAMAKO
JUILLET 2010

Objectif : piquetage, câblage, vérification des commandes

DÉROULÉ

État des lieux

– Une entreprise sénégalaise a été engagée par EDM pour réaliser les installations. Cette entreprise est très compétente.
– L’équipe malienne a changé et notamment le principal responsable. La nouvelle équipe ne s’est pas approprié les documents réalisés en commun avec l’équipe précédente. De l’équipe précédente ne reste qu’un technicien, par ailleurs très motivé.
– Les commandes révèlent de très nombreuses anomalies (puissances, filtres oubliés, matériels en surplus, pas de lampes de rechange) – Validation des commandes impossible
– Problèmes de réseau (instabilité)

Actions correctives

– Recalage des projets et intervention plus importante que prévue de CLSF, le seul technicien d’EDM issu du groupe initial ne pouvant assurer seul ce travail (il ne connaissait pas le matériel, ni les projets, ni les optiques)
– Reprise complète des dossier et pointage des écarts
– Explication à EDM et ERT des projets et adaptations

Au fil de l’intervention

– Piquetage
– Marquage
– Mise à jour des plans d’implantation à jour

Se faire comprendre

– Concepteurs lumière sans frontières intervient à la demande d’EDM sur quelques projets. L’équipe malienne n’a pas poursuivi sa part de la conception lumière sur les sites qui lui avaient été attribués.
– La nouvelle équipe d’EDM ne perçoit pas suffisamment le caractère bénévole de l’intervention. Il est nécessaire de réexpliquer.